Dans cet article, vous pourrez découvrir Célia, la co-fondatrice de Racken Métal. Réalisé sous forme d’interview, cet entretien vous permettra d’en savoir plus sur son rôle, ses missions, mais également sur sa personnalité et son approche avec l’entreprise.

CLÉMENCE : Salut Célia ! J’espère que tu vas bien ?

CÉLIA : Salut Clémence ! Ça va super merci !

CLÉMENCE : Comme tu le sais déjà, je vais réaliser ton interview pour permettre à nos lecteurs de mieux te connaitre. J’ai préparé plusieurs questions et j’ai hâte d’entendre tes réponses ! Tu es prête ?

CÉLIA : Je suis prête, allons-y !

SON PARCOURS SCOLAIRE :

CLÉMENCE : Peux-tu nous décrire ton parcours scolaire ?

CÉLIA : Bien sûr ! J’ai tout d’abord fait un Bac L avec option maths. Après son obtention, j’ai réalisé sur 2 ans un DUT Information Communication avec option gestion des organisations. Ensuite, j’ai voulu faire une année de césure. Je suis donc partie un an à Londres et j’ai par la suite passer des concours d’écoles de commerces et je suis entrée à l’ECEMA, une école de commerce en alternance à Lyon. J’ai donc effectué ma licence ainsi que mon Master 1 et 2 en alternance dans trois entreprises différentes chaque année.
J’ai commencé en tant qu’assistante marketing dans une entreprise qui vendait des outils de jardin aux GSB (Grandes Surfaces de Bricolage) telles que Leroy Merlin ou Castorama.
Puis, j’ai continué dans une SS2I (Société de Services en Ingénierie Informatique) à Lyon en tant que chargée de communication et de marketing.
Enfin, j’ai terminé en tant que chargée de communication interne dans une grande entreprise spécialisée dans la télécommunication. Par soucis de confidentialité, tu comprendras que je ne peux pas dévoiler le nom des entreprises…

CLÉMENCE : Oui bien sûr, je comprends totalement ! Et après l’obtention de ton Master tu as fait quoi ?

CÉLIA : J’ai commencé à chercher du travail mais très vite mon père m’a partagé son idée de créer et vendre des motifs, mais sans savoir comment. Après réflexion j’ai pensé à un site internet et c’est donc de là que s’est créé Racken Métal !

CLÉMENCE : Trop bien ! C’était une opportunité géniale pour toi ! Mais qu’est-ce qui t’a donné envie de t’associer à ton père ? Tu n’avais pas peur que ça ne marche pas ?

CÉLIA : Non pas du tout ! Avec mon père on s’est toujours super bien entendus donc je n’appréhendais pas du tout ce côté-là ! Et puis j’ai toujours eu la fibre de l’entreprenariat, grâce à lui en partie, donc lancer mon entreprise était la meilleure chose pour moi ! Je ne me voyais pas travailler pour quelqu’un (rire) !

D’OÙ VIENT LE NOM “RACKEN MÉTAL” ?

CLÉMENCE : Et pourquoi « Racken Métal » et pas un autre nom ?

CÉLIA : Tu vas être surprise quand je vais te le dire (rire) ! Déjà, on voulait directement faire comprendre aux gens ce qu’on vendait. C’est donc pour cela qu’il y a le mot « métal ». Ensuite, on voulait que le premier mot commence par un « R » car c’est un son qui sonne fort et qui rappelle la puissance et l’authenticité du produit qu’est le métal. Et pour trouver ce mot, on a eu l’idée de traduire « rambarde », qui est l’un de nos produits phares, dans plusieurs langues et de voir laquelle rendait le mieux ! Et c’est le suédois qui l’a remporté ! Rambarde s’écrit « räcke » au singulier et « räcken » au pluriel !

CLÉMENCE : C’est génial comme technique pour trouver le nom de l’entreprise, je pense que tu vas donner l’idée à plein de personnes ! Mais d’ailleurs, pourquoi avoir choisi de se spécialiser dans le métal ?

CÉLIA : Mon père travaillait déjà cette matière depuis quelques années donc il la connaissait très bien. Et c’est aussi un matériau avec lequel il aime travailler !

CLÉMENCE : Donc si je comprends bien tu as suivi ton père sur ce point-là ?

CÉLIA : Oui totalement ! Il avait les connaissances techniques et savait ce qu’il faisait donc je lui ai fait confiance ! Me concernant, je lui ai apporté les connaissances en communication, marketing et création d’entreprise qu’il n’avait pas. Notre binôme est vraiment complémentaire.

SON RÔLE CHEZ RACKEN MÉTAL :

CLÉMENCE : C’est ce que je vois ! Et au sein de l’entreprise quelles sont tes missions ?

CÉLIA : Je fais de la gestion d’entreprise, du management et je suis aussi commerciale, je réalise des devis, je fais le suivi de commandes etc. Mes journées sont bien chargées !

CLÉMENCE : Justement ! Peux-tu nous décrire comment se déroule ta journée type ?

CÉLIA : Bien sûr ! Tout d’abord, je trie mes mails (mails de commandes, mails de devis, mails des transporteurs…). Ensuite, je saisie les nouvelles commandes que j’attribue à un dessinateur pour chacune d’entre elles, car chaque commande est dessinée sur-mesure. J’envoie après aux clients les plans de validation des commandes que les dessinateurs ont réalisés. Je fais également de la gestion de devis, de l’administratif, et je réponds beaucoup au téléphone ! (rire)

CLÉMENCE : Et qu’est-ce qui te plait le plus dans tout ça ?

CÉLIA : Clairement la gestion d’entreprise ! Toute la partie commerciale, j’aimerais la déléguer pour vraiment me consacrer au management. Cela se fera sûrement lorsque le bâtiment ouvrira !

L’UTILISATION DU WEB CHEZ RACKEN :

CLÉMENCE : Et y’a-t-il des contraintes à travailler essentiellement en ligne ? Au contraire, quels en sont les avantages ?

CÉLIA : Effectivement, il y a des contraintes à utiliser que le web. Nous sommes soumis à Google, ses tarifs et son référencement et c’est clairement la plus grosse contrainte.
De plus, on ne voit jamais nos produits terminés et installés car on ne va jamais chez nos clients mais ça, c’est un choix de notre part et nous ne le changerons pas.
Enfin, un autre problème que nous avions était le fait que nos clients ne voyaient jamais nos produits en vrai. Mais ce problème sera bientôt réglé ! Grâce à la construction de nos nouveaux locaux et l’ouverture prochaine de notre showroom, ils pourront venir sur rendez-vous pour découvrir nos réalisations !

CLÉMENCE : C’est super ça l’ouverture du showroom ! Les clients doivent être contents !

CÉLIA : Oui ils le sont ! Nous avons déjà un peu amorcé le sujet sur nos réseaux sociaux, mais notre véritable annonce se fera pour l’ouverture de nos locaux afin que tout le monde puisse venir le découvrir !

CLÉMENCE : Hâte de pouvoir faire découvrir nos produits en réel ! Et concernant les avantages d’utiliser le web, peux-tu nous en dire plus ?

CÉLIA : Bien sûr ! Le premier avantage est que l’on touche tout le monde et de tout âge. Le deuxième est que l’on arrive à travailler avec des gens qui sont loin de nous grâce au pouvoir d’internet. En effet, nous sommes situés dans la Drôme, beaucoup de nos clients sont situés en Ile de France par exemple, et nos échanges se passent très bien !

POURQUOI CHOISIR RACKEN MÉTAL ?

CLÉMENCE : Et selon toi, quelle est la valeur ajoutée de Racken métal ?

CÉLIA : Notre réelle différence c’est le SUR-MESURE ! Nous personnalisons le motif, chaque projet sera donc différent. Ce qui nous différencie également, c’est que nous touchons autant les particuliers que les professionnels.

CLÉMENCE : Cela nous renvoie d’ailleurs à notre précédent article où nous vous expliquons quels sont les avantages pour chacun d’entre eux chez Racken Métal !

CÉLIA : Un article très intéressant que je recommande à nos clients d’aller lire !

L’ÉQUIPE RACKEN

CLÉMENCE : Concernant désormais l’équipe Racken, combien d’employés peut-on compter aujourd’hui ?

CÉLIA : Nous sommes cinq : Mon père (Pascal), Léa, Romain, toi (Clémence), moi-même et quatre dessinateurs qui s’occupent de tous les plans des clients.

CLÉMENCE : Et quelles sont leurs missions ?

CÉLIA : Mon père est responsable étude et atelier. En gros, c’est lui qui supervise toute la partie créative. Romain est emballeur et s’occupe du suivi des ateliers et du contrôle qualité. Léa est commerciale et chargée de communication, et toi assistante communication en passe de devenir chargée de com lorsque Léa partira en fin d’année.

DE NOUVEAUX PROJETS ?

CLÉMENCE : Super équipe ! Avez-vous des nouveaux projets pour bientôt ?

CÉLIA : Bien sûr ! Sur notre site Racken Métal, des couvertines vont bientôt sortir. Sur Alfance Déco, nous sommes en train de développer le site internet avec l’arrivée de tables en pierre naturelle d’ici les fêtes de fin d’année ! Nous sommes également sur la création d’une nouvelle gamme qui sortira début 2022, mais on garde la surprise… (clin d’œil)

CLÉMENCE : J’ai trop hâte de voir tout ça ! Et dans l’avenir, comment vois-tu le futur de l’entreprise ?

CÉLIA : Idéalement, j’aimerais que Racken Métal devienne leader français dans son domaine. Nous sommes également en train d’élaborer en ce moment un gros projet, qui, on l’espère, verra le jour en 2022. Et concernant Alfance Déco, on souhaite que le site internet se développe et qu’il se fasse connaitre de plus en plus en France.

CLÉMENCE : Peut-on en savoir plus concernant ce fameux projet ?

CÉLIA : Tout ce qu’on peut dire c’est que ce projet sera dans le domaine de l’architecture !

UN MOTIF PRÉFÉRÉ ?

CLÉMENCE : Et pour finir, une petite question de goût ; parmi toute la gamme de motifs que Racken Métal propose, quel est ou quels sont tes préféré(s), si tu en a plusieurs ?

CÉLIA : Au niveau végétal, je dirais le motif caoutchouc et le motif bananier. Au niveau géométrique, ce serait le paon et le flocon.

CLÉMENCE : J’adore ! Merci beaucoup pour toutes ces informations ! Je pense que nos lecteurs seront ravis d’en savoir plus sur ton quotidien au sein de l’entreprise !

CÉLIA : Merci à toi Clémence ! Et bonne lecture à tout le monde 😊

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous donner votre avis et à nous partager vos tendances déco préférées sur nos pages Facebook et Instagram 😊.